Génie Eléctrique

Génie Eléctrique

La filière Génie électrique vise à former des ingénieurs de haut niveau en Électronique, Électrotechnique, Automatique et Informatique Industrielle, pour œuvrer dans les domaines des systèmes électroniques, la conception des circuits intégrés, la commande et la supervision des systèmes de production, la mécatronique, les systèmes embarqués, la génération et la conversion de l’énergie électrique, et les énergies renouvelables.

L’enseignement technique et scientifique de base comporte les modules suivants :

  • Gestion Industrielle
  • Outils d’aide à la décision
  • Gestion de la Production
  • Systèmes d’information
  • Gestion de la Maintenance
  • Programmation Orientée Objet
  • Outils de la Qualité

Modules de Spécialité :

  • Dispositifs Électroniques CAO
  • Machines Électriques
  • Électrotechnique
  • Régulation Industrielle
  • Électron-ique de Puissance
  • Identification et Modélisation
  • Informatique Industrielle
  • Commande
  • Marketing Industriel

Accès en première année Génie Électrique:

  • Candidats ayant validé les deux années préparatoires au cycle ingénieur ENSAM.
  • Candidats ayant réussi le concours national commun d’admission dans les établissements de formation d’ingénieurs et établisse- ments assimilés.
  • Titulaires de DEUG, DUT, DEUST, DEUP, BTS, Licence ou tous autres diplômes reconnus équivalents.

Accès en Deuxième année Génie Électrique:

  • Titulaires de Licence, Maîtrise, Master-1 ou tous diplômes équiva-lents.
  • Performance des Systèmes Électrotechniques (PSE)
  • Automatismes Avancés & Robotique Industrielle (AAPI)
  • Électromécanique Industriel (EMI)

Les futurs ingénieurs Génie Électrique sont des lauréats spécialisés dans les di érents domaines de l’électrique, l’électronique de puissance, la robotique et l’automatisme. Ils peuvent intervenir dans plusieurs secteurs d’activités :

  • Transformation d’énergie
  • Robotique industrielle
  • Électrotechnique
  • Bureau d’ingénierie
  • Industrie automobile et aéronautique

Option (EMI) : Électromécanique Industriel

Les connaissances acquises dans l’option Électromécanique Industrielle (EMI) viennent compléter la formation de base de Génie Électrique par des enseignements en Génie Mécanique, tels que la conception et la performance des systèmes mécaniques.

L’ingénieur choisissant cette option reçoit des enseignements modulaires de spécialité pour atteindre les objectifs susmentionnés. Les modules de spécialisation sont :

  • Ingénierie Simultanée en Conception.
  • Audit Énergétique : méthodes, outils.
  • Ergonomie, Techniques d’Implantation.
  • Normes de l’eficacité énergétique.
  • Projet Métier en Conception.
  • La Cogénération.
  • Variateurs de Vitesse.
  • Construction Métallique.
  • Entrepreneuriat.
  • Analyse Financière.
  • Management de Projet.
  • Système du Monitoring et Reporting.

Les modules d’enseignement sont garantis par une équipe d’enseignants-chercheurs spécialisés dans les modules enseignés. En outre, plusieurs intervenants venant du monde industriel et technologique assurant le transfert de leur savoir-faire ainsi que de leur vision pratique sur les domaines enseignés.

Le projet de fin d’études est réalisé en milieu industriel (exemple: la gestion de la maintenance d’une installa- tion électromécanique) – stage d’une durée de six mois dans les secteurs industriels comme la mise en place des plates-formes automobile ou aéronautique ou de production d’énergie… Ce stage peut être mené à l’étranger.

Les futurs ingénieurs de cette option peuvent intervenir dans plusieurs secteurs d’activités en relation avec l’ption EMI, à savoir:

  • Industrie manufacturière
  • Domaine automobile, aéronautique, matériel de transport
  • Services, ingénierie et études techniques
  • Industrie lourde.

Option (AARI) : Automatismes Avancés & Robotique Industriel

L’option Automatismes Avancés et Robotique Industrielle (AARI) o re une formation permettant d’acquérir des compé- tences interdisciplinaires relatives à la méthodologie et aux outils de conception, de modélisation, de simulation, et de la maitrise de la démarche qui coordonne les di érentes facettes technologiques d’un produit industriel : systèmes méca- niques, hydrauliques ou thermiques placés sous le contrôle de systèmes électroniques et numériques.

L’ingénieur choisissant cette option reçoit des enseignements modulaires de spécialité pour atteindre les
objectifs susmentionnés. Les modules de spécialisation sont :

  • Robotique Industrielle.
  • Ingénierie de Systèmes Automatisés.
  • Systèmes Embarqués.
  • Systèmes Avancés à AAPI.
  • Commande des Systèmes Mécatroniques.
  • Projet Métier en Automation.
  • Systèmes Mécatroniques Articulés.
  • Transmission du Signal.
  • Entrepreneuriat.
  • Analyse Financière.
  • Management de Projet.
  • Système du Monitoring et Reporting

Les modules d’enseignement sont garantis par une équipe d’enseignants-chercheurs spécialisées dans les modules enseignés. En outre, plusieurs intervenants venant du monde industriel et technologique assurant le transfert de leur savoir-faire ainsi que de leur vision pratique sur les domaines enseignés.

Le projet de fin d’études est réalisé en milieu industriel notamment dans la conception, développement et maintenance des automatismes industrielles – stage d’une durée de six mois dans les secteurs industriels comme la mise en place des plates-formes automobile ou aéronautique ou de production d’énergie… Ce stage peut être mené à l’étranger.

Les futurs ingénieurs AARI peuvent intervenir dans plusieurs secteurs d’activités :

  • Industrie manufacturière
  • Domaine automobile, aéronautique, matériel de transport
  • Services, ingénierie et études techniques
  • Industrie lourde

OPTION (PSE): Performance des Systèmes Électrotechniques

L’option Performance des Systèmes Électrotechniques (PSE) une formation orientée vers la production, le transport, la distribution et la transformation de l’énergie électrique. Elle concerne essentiellement les entraînements électroméca- niques réglés, ainsi que l’analyse des systèmes de génération centralisée et distribuée de l’énergie électrique. Le domaine des énergies renouvelables est également abordé, notam- ment par l’intégration des systèmes de réseaux intelligents (smart gird).

Outre que la formation assurée en tronc commun, l’ingénieur PSE reçoit des enseignements modulaires
polyvalents pour atteindre les objectifs susmentionnés. Les modules de spécialisation sont :

  • Modélisation et Simulation des Systèmes Électriques.
  • Audit et Gestion de l’énergie électrique.
  • Association Machines-Convertisseurs.
  • Réseaux Électriques.
  • Énergies renouvelables.
  • Performances Énergétiques.
  • Stockage de l’énergie électrique.
  • Entrepreneuriat.
  • Analyse Financière.
  • Management de Projet.
  • Système du Monitoring et Reporting.

Les modules d’enseignement sont garantis par une équipe d’enseignants-chercheurs spécialisées dans les modules enseignés. En outre, plusieurs intervenants venant du monde industriel et technologique assurant le transfert de leur savoir-faire ainsi que de leur vision pratique sur les domaines enseignés.

Le projet de fin d’études est réalisé en milieu industriel, énergétique ou services de distribution d’énergie – stage d’une durée de six mois dans les secteurs industriels comme l’automobile, l’aéronautique, le packag- ing… Ce stage peut être mené à l’étranger.

Les futurs ingénieurs PSE peuvent intervenir dans plusieurs secteurs d’activités :

  • Bureau d’études
  • Domaine automobile, aéronautique, matériel de transport
  • Services, ingénierie et études techniques
  • Industrie